C'est en 1858 que fût inauguré le bagne de St Laurent. Auparavant, d'autres convois de détenus étaient arrivés en Guyane, mais c'est sur les Iles du Salut qu'on les emmena d'abord.

Durant près d'un siècle, ce sont près de 70 000 hommes qui passèrent par St Laurent. Le camp de la transportaion servait de point de chute avant que les prisonniers soient répartis dans les nombreux autres bagnes que comptait le département.

Les conditions de vie étaient très rudes, peu d'hygiène, un confort inexistant, les maladies : le taux de mortalité était important.

Se retrouver entre ces murs fait froid dans le monde malgré l'apparente quiétude qui y règne maintenant.

bagne

Photos dans l'album "Le camp de la transportation"